Un rapport qui sera présenté au parlement européen le 23 mars veut mettre les universités sous la tutelle des entreprises. La formation – et l’ensemble des activités humaines – doivent-elles être uniquement orientés au profit d’entreprises privées? N’y a-t-il pas un bien public à défendre?

« Les entreprises pourraient être intégrées dans la mise en place des parcours universitaires et la formation des enseignants ; en échange, elles devraient proposer des stages », propose Pàl Schmitt.

http://www.europarl.europa.eu/news/public/story_page/038-69677-060-03-10-906-20100226STO69649-2010-01-03-2010/default_fr.htm

Publicités

Le premier numéro d’Indisciplinarités, journal des étudiants suisses en lutte est lisible en ligne.

Retrouvez-le ici: http://issuu.com/unsereuni/docs/denkzettel_1_f_x3

La conférence des recteurs des universités suisses aura lieu à l’hôtel Bellevue de Berne, jeudi soir 21 janvier et vendredi matin 22 janvier.

Une manif symbolique est prévue pour l’occasion.

Venez déguisé-e-s d’écoliers-ères.

Le rendez-vous au Treffpunkt de la gare de Berne est fixé à 17h30.

Le train part à 15h45 de Lausanne et nous avons donc rendez-vous à 15h30 à la gare de Lausanne (dans la hall central).

Pour plus d’info écrivez à notreunil@gmail.com

…a la peau dure.

Rendez-vous le 1er février: http://www.unige.ch/presse/archives/2010/alliance2010.html

Pause humour

Dans la série, notre éducation est une marchandise:

Qu’est-ce que nos grandes écoles ne feraient pas pour de l’argent…

First Swiss offshore campus takes root in the Emirates

http://worldradio.ch/wrs/news/switzerland/first-swiss-offshore-campus-takes-root-in-the-emir.shtml?17320

Pour rappel, Ras al-Khaimah, c’est là où Alinghi voulait organiser l’America’s Cup. Est-ce que c’est Serono qui dirige l’EPFL ou le contraire? Patrick Aebischer est-il habité par l’esprit d’Ernesto Bertarelli? Est-ce vraiment judicieux d’investir l’argent destiné à l’éducation dans les Émirats au vu des récents déboires de Dubaï?

Pour rappel, d’autres universités ont déjà mordu la poussière à vouloir bêtement suivre le mouvement et ouvrir un campus à l’étranger. C’est le cas de la George Mason Uni à Ras al-Khaimah: http://globalhighered.wordpress.com/2009/03/09/collapsing-branch-campuses-time-for-some-collective-action/

Est-ce que les campus externes d’Harvard ou de la Sorbonne font vraiment briller ces institutions au firmament de la science? Non, ils servent seulement à traire les vaches à lait que sont les rejetons des pétroliers et à voler plus facilement les ingénieurs des instituts polytechniques indiens. Est-ce que c’est cette éducation supérieure que nous voulons pour notre futur?

Apparemment, la gestion des dossiers liés à l’enseignement supérieur en Suisse s’apparente plus au grand guignol qu’à autre chose:

http://info.rsr.ch/fr/news/Putsch_manque_sur_le_departement_de_Burkhalter.html?siteSect=2010&sid=11642532&cKey=1262197390000

Nous relayons l’invitation de l’Autre Davos:

De vendredi 29 à samedi 30 janvier 2010, aura lieu à Bâle (Université, Petersplatz 1) la dixième édition du contre-somment « L’Autre Davos ». Les débats et les ateliers porterons sur les résistances, les luttes, les refus et les contre-propositions qui débouchent, même de manière embryonnaire, sur la question d’un autre « gouvernement du monde », radicalement et effectivement démocratique. Interviendront Tariq Ali (écrivain et animateur de la New Left Review), Silvia Lazarte (ex-présidente de l’Assemblée constituante de Bolivie), Gilbert Achcar (professeur au SOAS Londres), Christa Wichterich (auteure de la «Femme mondialisée» et de «Gleich, gleicher, ungleich»), Marisa Pralong (membre d’Unia, travailleuse de Manor Genève), Gianni Frizzo (animateur du Comité de grève des Officine Bellinzone), Noam Chomsky et beaucoup d’autres. Les mouvements étudiants d’octobre-novembre qui ont concerné tout particulièrement les universités d’Autriche, d’Allemagne et de Suisse seront au coeur du premier débat de vendredi à 16h. Autour du thème « Université critique – Université d’en bas », les luttes et les critiques formulées par les étudiants seront mis en relation avec les expériences d’auto-activité de salarié-e-s, de femmes, de migrant-e-s, etc.

Le flyer peut être téléchargé ici: AutreDavos 2010

Pour ceux qui trouvaient que la marchandisation des études était une notion trop abstraite:

« Le «deal» qui fait passer toute l’éducation à l’Economie », article de la Tribune de Genève:

http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2009-12-1432/reformesla-restructuration-des-departements-a-commence

La « démocratie de l’efficacité » a des ratés.

Suite aux nombreuses critiques, le recteur s’est vu forcé de bloquer l’application de la réforme de l’organisation de la faculté de SES qui s’était décidée sans que les membres du conseil participatif ne se soient jamais prononcés.

Le message du recteur est après le saut. Lire la suite »

« Page précédentePage suivante »